mercredi 31 mai 2017

DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU VIH CHEZ LES NOURRISSONS : Dominique Ouattara (Première dame de Côte d'ivoire) : « Nos enfants auront une chance supplémentaire... »

Le projet pour l'optimisation du diagnostic précoce du Vih (Poc) chez les nourrissons, a été lancé, le mercredi 31 mai 2017, à l’hôpital général de Port-Bouët (Abidjan-sud) par Dominique Ouattara, première dame de Côte d’ivoire. Ce projet innovant et prometteur, est initié par la Fondation Elizabeth Glaser (Egpaf), en collaboration avec Unitaid. Avec des appareils de dernière génération, cette nouvelle technologie va permettre de tester précocement les nourrissons, et favoriser l’obtention des résultats des tests, le même jour (une heure).

jeudi 9 mars 2017

LUTTE CONTRE L'INSALUBRITE/ ENGAGEMENT NATIONAL: Mme Dominique Ouattara lance l’opération 'Grand Ménage'

La guerre contre l’insalubrité en Côte d’ivoire vient de connaître un tournant décisif et historique ! Hier, le Palais de la Culture d’Abidjan a abrité la cérémonie d’engagement national pour la lutte contre la saleté en Côte d’ivoire. L’événement revêtait une telle importance qu’il a bénéficié de la présidence et du parrainage de la Première Dame de Côte d’ivoire, Madame Dominique Ouattara. A ses côtés elle avait le soutien du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly et de plusieurs membres du Gouvernement avec à leur tête l’initiatrice de la cérémonie, Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable...

jeudi 19 janvier 2017

Travail des enfants : La Côte d’Ivoire et Dominique Ouattara au front

La Première dame de Côte d'Ivoire, également présidente du Conseil national de surveillance des actions de  lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants, a profité de la tribune de la 28e réunion de partenariat de la Fondation Mondiale du Cacao qui s’est tenue à Abidjan, les 26 et 27 octobre 2016,  pour procéder à l'ouverture de cette session spéciale consacrée à l'élimination des pires formes de travail des enfants. Une occasion pour celle qui a fait de l’élimination des pires formes de travail des enfants, une priorité nationale de revenir sur les progrès réalisés depuis la signature en 2001 du protocole Harkin-Engel, destiné à lutter contre le travail des enfants dans la cacaoculture.